Multicoques Magazine, l'essentiel du catamaran et du trimaran
Multicoques Magazine, l'essentiel du catamaran et du trimaran
LE NOUVEAU NUMÉRO
DISPONIBLE
Envie de naviguer
En catamaran ?
Demander un devis en ligne à nos partenaires
THE MOORINGS
OCEANS EVASION
VENT PORTANT
NAVIGARE YATCHING
INSCRIPTION A LA NEWSLETTER
Veuillez saisir votre email pour recevoir chaque semaine l’essentiel du catamaran et du trimaran
OK
Shopping de la rédaction

Les 10 commandements pour bien acheter son multi

08/07/2009

Les 10 commandements pour bien acheter son multi

Si, comme moi, vous êtes un habitué des salons nautiques, il ne vous a pas échappé que la plupart des constructeurs de catamarans aimerait vous faire croire qu’ils ont créé le bateau parfait. Le discours commercial habituel est presque toujours le même : « Beaucoup d’espace et grande sécurité pour la maman et les enfants, de remarquables performances pour papa. » Malheureusement, ce genre d’hyperbole n’est guère utile lorsque nous essayons de choisir le type de catamaran qui nous convient le mieux. S’il est vrai que le choix d’un catamaran idéal est un choix personnel, la plupart d’entre nous cependant peux éviter de graves déconvenues si nous prenons en compte les dix commandements d’achat d’un catamaran.

 

Par Phil Berman

1er Commandement
Tu achèteras un multicoque correspondant uniquement à tes besoins présents, pas à tes rêves futurs.

La plaisance étant une aventure romantique, elle attire une grande diversité de rêveurs, dont je fais partie. Le revers de la médaille est qu’il existe souvent un abîme entre nos rêves et la réalité dans laquelle nous vivons. De nombreuses personnes me disent qu’elles envisagent de faire une croisière au long cours. Si je leur demande « Quand ? », elles me répondent « Oh, dès que je prendrai ma retraite… Je dirais que nous mettrons le cap sur Tahiti d’ici quatre ou cinq ans. » Hélas ! ces quatre ou cinq années durent souvent une dizaine d’années. Ainsi, certains se retrouvent en train de naviguer sur un gros bateau de grande croisière sur le Chesapeake pendant 10 ans. Certes, ils peuvent atteindre le Maine ou les Bahamas de temps à autre, mais le gros multicoque de grande croisière est en réalité sous-utilisé lors de la plupart des sorties en mer le week-end. Un multicoque plus petit et moins performant ferait tout aussi bien l’affaire et à un coût bien inférieur.

2ème Commandement
Tu te souviendras toujours que le confort au mouillage sera au détriment de la vitesse et du confort en mer

Dans les salons nautiques, les catamarans reposent tranquillement dans des docks protégés avec des fleurs fraîches sur la table du salon, des couettes de grande marque et des bougies qui parfument l’air. Tout est question d’équipements, d’esthétique et de prix dans les salons nautiques. Je dis souvent à mon personnel pour plaisanter : « C’est de la déco, pas de la structure. » Dimensions des lits, des éviers, des douches et de la cuisine : telles sont les préoccupations de la plupart des acheteurs, en particulier des nouveaux venus à la plaisance. Et l’on oublie que cet objet de 7 à 20 tonnes doit être propulsé sur l’eau, de préférence par la force du vent. Si de nombreux acheteurs me disent souvent : « Je me fiche des performances, » ils ne tardent pas à s’apercevoir que le bateau spacieux et confortable dont ils sont tombés amoureux au salon nautique n’est pas si confortable en mer et qu’il est d’une lenteur redoutable. Réfléchissez donc très attentivement à votre projet. De nombreux catamarans bon marché et spacieux sont fabuleux au mouillage, ou pour naviguer tranquillement dans les Caraïbes, ou les voies navigables intercôtières, mais il y existe probablement de meilleurs choix pour le voyageur souhaitant traverses les océans ou couvrir au moins 1000 milles par an.

3ème Commandement
Tu t’abstiendras d’acheter un multicoque tant que tu n’auras pas effectué un test en mer par gros temps.

Une navigation test de deux heures dans une Baie n’est pas la bonne manière de déterminer comment se comportera le catamaran de vos rêves lorsque le baromètre se met à plonger et que vous êtes trop éloigné de la côte pour y trouver refuge. Et pourtant, la plupart des gens achète des voiliers (multicoques ou autres bateaux) sans le tester dans une forte brise ou dans des conditions réalistes. Cependant, tant que vous n’avez pas barré un bateau dans une brise ou une mer formée, vous ne pouvez pas correctement évaluer la qualité de son système de prise de ris, son gréement et sa voilure, ni la façon dont il se comporte sous voile ou au moteur, etc.
Il vous est possible de tester un bateau en charter pour une marque de catamarans que vous pressentez pour les Caraïbes ou le Pacifique Sud. Si cela est possible, c’est une excellente manière de savoir exactement comment le bateau se comporte dans diverses conditions de navigation.

4ème Commandement
Si tu projettes une croisière digne de ce nom, ou si tu navigues souvent en remontant le vent, il te faut envisager un catamaran avec dérives

Pour avoir navigué et régaté sur des multicoques pendant plus de 30 ans, je peux affirmer en toute confiance que – toutes choses étant égales par ailleurs – que les trimarans et les monocoques sont plus rapides au près que les catamarans. Ils remontent d’au moins 5 à 7 degrés de plus. Je peux également affirmer en toute confiance qu’un catamaran avec dérives navigue beaucoup plus vite et dérive beaucoup moins au près qu’un catamaran avec des ailerons. Les vitesses au portant seront plus élevées sur un catamaran avec dérives en raison de la traînée réduite, la barre sera plus réactive et vive, et vous pourrez atteindre des mouillages en eaux moins profondes. Le point le plus négatif des dérives est qu’elles sont coûteuses à installer sur un catamaran…


5ème Commandement
Tu prendras soigneusement en compte la capacité de charge lorsque tu achèteras un multicoque.

Lorsqu’un architecte naval entreprend la conception d’un catamaran, l’un de ses principaux objectifs est de concevoir des coques aussi étroites que possible pour transporter la charge prévue. Si les coques sont plus larges que nécessaire, le bateau sera plus lent que nécessaire. Si les coques sont trop étroites, la conception souffrira cruellement en termes de performances lorsque le bateau est surchargé car les coques plus étroites aux flancs aplatis réagissent négativement à la surcharge.
Comme toujours, vous devez réfléchir très attentivement à la façon dont vous utiliserez votre bateau avant de pouvoir prendre une décision intelligente.

6ème Commandement
Si tu ne consacres que 4 ou 5 semaines par an à naviguer, envisage plutôt de mettre ton catamaran en gestion-location

Il existe un grand nombre d’excellents programmes de gestion-location sur le marché. Cependant, aucun n’est financièrement pertinent sauf si vous avez le temps d’utiliser votre bateau au moins quatre à cinq semaines par an. Si vous pouvez vraiment avoir aussi souvent du temps libre, certains programmes de gestion-location sont extrêmement intéressants.

7ème Commandement
Si tu dois construire un catamaran custom, tu dois anticiper les problèmes et les dépenses qui en résultent.

Je reçois souvent des appels d’hommes – car il s’agit le plus souvent d’hommes – qui ne sont pas satisfaits du choix proposé par les constructeurs de bateaux de grande série sur le marché des catamarans. Généralement, ces hommes sont chers à mon cœur car ce sont des marins passionnés qui exigent des performances que n’offrent pas la plupart des constructeurs. Cependant, je préviens toujours ces acheteurs que la construction de bateaux personnalisés génère des problèmes et que, d’une manière générale, elle finit par exiger plus temps et d’argent que ce qu’avait prévu l’acheteur. Malheureusement, lorsque vient le moment où ils doivent vendre leur rêve, leur catamaran personnalisé est souvent vendu avec une moins-value significative car il ne porte pas la marque d’un grand constructeur et il n’est pas courant : il était, après tout, construit sur mesures car aucun constructeur ne pensait qu’il existait un marché suffisamment important pour lancer la production d’un tel plan. D’un autre côté, pour ceux qui achètent un catamaran d’occasion, les catamarans et les trimarans personnalisés peuvent constituer une super affaire sur le marché de l’occasion.

8ème Commandement
Si tu n’a pas les moyens d’acheter un bateau neuf, méfie-toi du bateau à retaper

La plupart des personnes que je conseille sous-estiment considérablement les coûts d’entretien, de mise en cale sèche et de réparation d’un catamaran de plus de 12 mètres. Et la quasi-totalité d’entre elles – je veux dire toutes ! – s’imaginent qu’elles peuvent « faire beaucoup de choses elles-mêmes. » Si vous êtes bricoleur et que vous avez beaucoup de temps devant vous, il y a naturellement beaucoup de choses que vous pouvez faire vous-même, mais aussi beaucoup de choses que vous ne pouvez pas faire. Un de mes charmants clients à la retraite avec lequel que je travaillais m’a dit qu’il était intéressé par l’achat d’un merveilleux catamaran Prout ancien qu’il avait vu à l’abandon en Floride. Il voulait y ajouter deux dérives sabre sur chaque coque, supprimer les dérives, moderniser l’électronique, ajouter de nouvelles voiles et le repeindre. Le prix du bateau était de 130.000 dollars. Il estimait qu’il pouvait faire tout ça pour environ 20.000 dollars. Je me suis exclamé « Sûrement pas !  Il en coûtera 20.000 dollars juste pour la peinture ». Il pensait qu’il pouvait ajouter des dérives sabres et des coffres pour environ 5.000 dollars. Je lui ai dit que les dérives seules coûteraient au minimum 5.000 dollars, et les coffres encore plus. Je lui ai dit qu’il devait compter sur un minimum de 50.000 dollars pour restaurer correctement le bateau. Même s’il devait faire l’essentiel du travail tout seul (des centaines d’heures), cela lui coûterait 25.000 dollars. En réalité, lorsque vous avez un bateau à large bau qui ne peut être gruté que dans quelques rares chantiers, votre marge de manœuvre pour négocier les prestations est assez faible. Si vous demandez « Combien ? », vous êtes déjà en mauvaise posture. En résumé, soyez très prudent lorsque vous estimez les coûts de restauration et la valeur du multicoque rénové sur le marché de l’occasion. Souvent, une analyse méticuleuse des faits montre que la plupart des gens paient beaucoup trop cher pour des bateaux à retaper. L’expérience durement acquise m’a appris qu’un bateau dans un état impeccable est le meilleur choix possible pour l’achat d’un catamaran d’occasion.

9ème Commandement
Tu achèteras un bateau facile à barrer

Hisser et affaler une grand-voile de 90m2, ou prendre un ris dans un coup de vent, demande une certaine énergie, même avec d’excellentes prises de ris. Cela signifie que plusieurs membres d’équipage sont nécessaires pour utiliser votre bateau, en particulier si vous prenez le large. Voulez-vous passer du temps avec des amis inexpérimentés pour tout équipage (et si cela tournait mal ?), ou un équipage inexpérimenté que vous connaissez à peine ? Croyez-moi, l’idéal est de trouver un multicoque gréé pour la navigation en solitaire ou en double. Si vous ne pouvez pas le barrer avec votre épouse ou votre partenaire, votre capacité à apprécier les sorties en mer est gravement compromise. Dans la plupart des cas, cela signifie que vous devez acheter le multicoque le plus petit qui répond à vos besoins de navigation et à vos contraintes budgétaires. Si vous avez besoin d’un catamaran de plus de 14 mètres, il vous faudra le plus souvent ajouter des winches électriques, deux voiles d’avant sur enrouleur et peut-être un foc autovireur.

10ème Commandement
Plus tu pourras naviguer vite, plus tu seras en sécurité

La vitesse est rarement prise sérieusement en considération comme facteur de sécurité, alors qu’elle devrait l’être. Chacun veut savoir si un bateau peut supporter un tossage, mais rarement si un bateau peut l’éviter. L’un des grands avantages d’un multicoque sur un monocoque en termes de sécurité (hormis l’insubmersibilité) est qu’il peut atteindre des vitesses bien supérieures. Et plus votre vitesse est grande, moins vous êtes exposé à des tempêtes dangereuses. En fait, avec les communications modernes par satellite et les services de routage météorologiques, un catamaran qui peut atteindre 12 nœuds avant une tempête peut facilement surmonter des vents de plus de 50 nœuds…
A voir aussi

Et de trois pour le Sunreef 60 à moteur

La première coque était à peine à l'eau que le chantier annonçait la vente du no ...

20 années de multicoques 60' open

Après l'extravagante chevauchée solitaire de Lionel Lemonchois pendant le Rhum 2006 ...

HISTOIRE DE PARTIR (2ème édition)

"Victime" de son succès, ce livre devenu un "incontournable en moins de 2 ans vient ...
© Aloha Editions 2016 : Tous droits réservés
le partenaire des médias
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus
et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus pour gérer les paramètres de ce site.