Multicoques Magazine, l'essentiel du catamaran et du trimaran
Multicoques Magazine, l'essentiel du catamaran et du trimaran
LE NOUVEAU NUMÉRO
DISPONIBLE
INSCRIPTION A LA NEWSLETTER
Veuillez saisir votre email pour recevoir chaque semaine l’essentiel du catamaran et du trimaran
OK
Shopping de la rédaction

Camping côtier : le bonheur de naviguer, tout simplement !

Camping côtier : le bonheur de naviguer, tout simplement !

Vous en rêvez depuis des années, partir en bateau et vivre une aventure épique avec des amis ou en famille... Alors
le raid côtier est fait pour vous. Avec un cata de sport basique, ou un engin taillé pour le raid, vous allez vous éclater ! Voici le mode d'emploi de vacances réussies...

Raid mode d'emploi

Vous avez choisi pour vos vacances d'effectuer un raid... Excellent choix !
Vous êtes partis pour plusieurs jours sur l'eau et quelques nuits à la belle étoile... Un vrai bonheur !
Partir en raid implique de bien comprendre que vous allez vivre dans la nature, loin de tous robinets et arrivées d'eau, loin de tous commerces quels qu'ils soient et en autonomie quasi complète. Mais sans avoir les réserves que peuvent offrir les grands catamarans habitables. Cela implique une excellente organisation sous peine de voir l'ambiance du bord se détériorer rapidement... En parlant d'ambiance, il faut aussi avoir à l'esprit que les membres de votre équipage (et ceux des bateaux avec lesquels vous allez peut-être partir) doivent bien s'entendre et accepter l'idée de vivre en autarcie pendant ces quelques jours.
Ce préalable étant posé, vous allez naviguer de jour dans une mer toujours bleue (on l'espère pour vous), peut-être même turquoise, toujours plus belle, au milieu de paysages fabuleux... Les décors de rêve vont se succéder, allant des montagnes arides ou couvertes de végétation luxuriante, des camps de bergers perchés dans les hauteurs, des villages typiques, peut être des vestiges archéologiques, et même des lagons, tombants bleu marine, etc... Si vous avez de la chance, vous naviguerez même avec des dauphins. Inutile de continuer, vous êtes déjà sous le charme de ce type de navigation.
Et puis viendra le bivouac. Une plage ou une petite crique pour vous seul
deviendra votre abri pour la nuit. Attention, selon la législation de votre pays hôte, vous aurez le droit de camper sur la plage entre le coucher et le lever du soleil, ou vous devrez rester à bord de votre embarcation pour la nuit. Quoiqu'il en soit, vous laisserez l'endroit encore plus propre que vous ne l'avez trouvé. Pas de trace de feu de camp, ni de poubelles. Pensez à ceux qui  viendront après vous. En règle générale, avant de vous installer, faites un petit tour aux alentours et renseignez-vous auprès des habitants que vous  rencontrerez. Cela vous donnera des indications
précieuses sur votre lieu de bivouac et des risques que vous encourez
et vous permettra de faire des rencontres souvent chaleureuses.
Pour réussir votre raid, encore plus que pour n'importe quelle autre navigation, il est indispensable d'avoir préparé méticuleusement son parcours. Rien de pire, en effet, que d'avoir mal calculé la longueur d'une étape et de se retrouver avec des enfants transis de froid à bord sous le regard noir et désapprobateur de leur génitrice. Et je ne vous parle pas d'une arrivée tardive dans une crique mal pavée où vous ne savez pas vraiment où aller vous poser... Il faut donc prévoir des navigations courtes et des solutions de repli en cas de vents contraires ou de fatigue de l'équipage.
Cela nécessitera impérativement une préparation méticuleuse de vos
navigations et une bonne connaissance de chaque étape pour pouvoir faire évoluer votre programme en fonction des aléas. Dans certains endroits, on trouve une plage accueillante et protégée facilement, parfois, il faut plusieurs milles avant de dénicher un abri précaire...
Un conseil : profitez de chaque instant, ce sont des moments trop rares,
et un autre : emportez un minimum de choses, là-bas vous n'avez besoin de rien.
Imaginez-vous sur une plage, c'est l'été et le soleil est en train de se coucher sur la mer azur... Devant votre feu de camp, vous profitez de ces instants avec votre famille avant d'aller vous coucher sous la tente... Demain, une nouvelle journée magnifique vous attend : vous prendrez la barre de votre petit cata (ou trimaran - rayez la mention inutile) et en route pour une autre crique sublime où vous seul pourrez accoster avec votre tirant d'eau réduit et votre maniabilité hors pair ! Ca vous plait ? C'est que vous aussi, vous êtes atteint par le virus du camping côtier...
Mais qu'est-ce que le camping côtier ?
Comme son nom l'indique le camping côtier est une activité qui vous fait longer une côte avec votre petit multicoque (ça marche aussi avec un monocoque, mais c'est moins sympa...). Son habitabilité étant souvent réduite à sa plus simple expression, la seule solution à l'escale est de planter la tente, soit sur la plage, soit sur le trampoline du bateau. Et cette manière de naviguer a de (très) nombreux avantages : vous pouvez changer de plan d'eau au gré de vos envies, car ces bateaux sont transportables facilement, ils ne coûtent pas cher, ni à l'achat ni à l'entretien et les navigations sont franchement économiques : car ni marina ni avitaillement pléthorique ne peuvent être toléré. Bref, le bonheur du plaisancier !
Où et quand partir ?
L'avantage de la formule, c'est qu'elle n'exclut aucune destination... Le bateau sur la remorque, vous pouvez vous rendre où vous voulez depuis votre "port d'attache". Et même de l'autre côté de la mer en vous y prenant suffisamment tôt pour organiser le transfert de votre bateau. Une fois arrivé sur place, il suffit de laisser la voiture et la remorque sur un parking (s'il est gardé, c'est tout de même mieux pour retrouver sa remorque) et à vous les aventures.
Parmi les destinations préférées des amateurs de raids côtiers, on trouve la Corse, la Bretagne (avec le superbe Golfe du Morbihan), mais aussi la Scandinavie, l'Ecosse et ses canaux, l'Adriatique et ses mouillages aussi nombreux que déserts... Finalement la seule limite de la formule sera votre imagination.
La période de navigation est beaucoup plus facile à trouver : le raid côtier demande un engagement réel de l'équipage. Avec peu ou pas d'espace à vivre intérieur, les multicoques de camping côtier sont plus fatiguants et offrent un confort et une protection plus que relatifs. A moins de rechercher les sensations ultimes d'un raid extrême, vous aurez donc tout intérêt à choisir la période estivale pour profiter au mieux de votre navigation, et surtout de vos mouillages.
Quel bateau pour quel type de raid ?
On ne choisit pas le même bateau pour partir en vacances en famille en Corse ou pour réaliser un raid sportif... Dans la famille des multicoques de raid ou de camping côtier on trouve des catamarans de sport à peine modifiés, des trimarans de sport et/ou offrant une petite cabine, et des catas ou des tris avec une habitabilité confortable pour une petite famille, permettant d'éviter la tente sur la plage ou sur le trampoline. Tous ces bateaux ont en commun d'être démontables et transportables facilement et donc de pouvoir vous emmener découvrir le terrain de jeu de votre choix.
Les catamarans de sport
Du Hobie 16 au F18 dernier modèle, le catamaran de sport peut facilement s'adapter au raid. D'ailleurs, depuis plus de 20 ans, Hobie Cat Aventures a emmené plus de 5000 raiders de la Sierra Léone aux Seychelles, en passant par la Thaïlande ou la Turquie sur de bon vieux Hobie 16 ou 18... Pour réussir votre raid en cata de sport, il vaut mieux avoir un engin dépourvu de dérive et pas trop puissant. Il n'en sera que plus facile à manier et donc plus confortable pour l'équipage. L'idéal est de l'équiper d'une bande de ris pour pouvoir réduire la voilure. Ce n'est pas toujours possible à moins de supprimer le hook et de le remplacer par une drisse classique. En terme de sécurité, c'est tout de même mieux. Pour le reste, des bidons étanches fixés avec des sandows sur le trampoline feront parfaitement l'affaire pour partir à la découverte du monde... A noter que quelques "fous furieux" ont traversé des océans en catamaran de sport (le plus atteint étant sans nul doute notre ami Alessandro Di Benedetto qui a traversé le Pacifique en solo sur un cata de sport de 20 pieds). Cela prouve donc bel et bien (même s'il ne faut surtout pas chercher à les imiter) qu'avec un cata de sport, on peut faire de belles croisières !
Parmi les catas de sport plébiscités par nos lecteurs pour un raid réussi, on trouve l'inusable Hobie 16, le Nacra 570 (sans dérive ni bôme - il est vraiment "facile"), les Mystère 5.0 et KL Warp et autre Dart 18... En fait, c'est souvent le bateau qui dort au fond du garage qui permet de faire le plus beau raid. A noter que dans cette famille, on trouve quelques catamarans de sport spécialement conçus pour le raid côtier. Il y a le tout nouveau Hobie Pearl et surtout l'Aventura 20 qui vient tout juste d'être mis à l'eau. Avec ses ailes, ses grands coffres étanches dans chaque flotteur et son cockpit rigide, il est un parfait produit pour le raid ou le camping côtier...
Les catamarans de raid
Voici la famille de catamarans vraiment conçus pour le raid ou le camping côtier, avec un minimum de confort, une longueur à la flottaison suffisante pour une bonne sécurité et qui permettent d'envisager quelques traversées et surtout de passer une semaine ou plus en autonomie avec sa famille. Ces catamarans sont franchement agréables à barrer, vifs tout en
restant sécurisants, idéals pour naviguer en famille. Avec un espace pour protéger les enfants en navigation, ces bateaux sont parfaits pour partir en vacances en famille ou entre amis en camping côtier. Le seul problème vient du fait qu'ils sont un peu plus long à monter et démonter que leurs "petits frères" catas de sport... Dans cette famille, on trouve le Virus V8, mais aussi par exemple l'Aventura 23.5 Raid, le Bicok ou encore le Raid 22 ou le Twist...
Les trimarans légers
A mi-chemin entre le cata de sport pour les sensations et les catas de raid pour l'habitabilité et le confort à bord, il y a les trimarans. Maora, Virus Magnum 21, Astus 22.1, Tricat 22 Raid, Tricat 23.5, Multi 23 sont des engins à la fois ludiques, mais qui acceptent une bonne charge et donc une famille avec son matériel de camping... Facilement démontables et transportables sur leurs remorques, ces trimarans vous permettent d'envisager de multiplier les zones de navigations en offrant un confort bien plus important que les catamarans de sport. Le rapport qualité / prix / fun / confort à bord et facilité d'utilisation est imbattable. D'ailleurs le succès de ces trimarans sur le marché montre bien l'engouement du public pour cette formule. Des bateaux malins pour marins à la recherche de sensations et d'espace !
Les multicoques de camping côtier habitables
Entre les catamarans et trimarans de raid, bateaux légers et facilement transportables et les "gros habitables", il existe quelques multicoques malins qui offrent la facilité d'entretien et de manœuvre des "petits" bateaux, mais avec une vraie habitabilité que nombre de monocoques beaucoup plus grands aimeraient offrir à leurs équipages. Les plus de 20 ans se souviendront avec émotion de leurs premières navigations sur le Corneel 26 et autre Drop 26 ou Stiletto 27... Aujourd'hui, on trouve sur le marché quelques catamarans qui répondent à ceux qui veulent avant tout profiter du plaisir de naviguer sans avoir les soucis liés à un trop gros bateau.
Parmi les catamarans, il y a par exemple les Edel 4xCat 28 ou encore l'Aventura 28 tandis que chez les trimarans on trouvera facilement de quoi s'éclater avec les Triptyque 22, Tricat 25, ou encore Corsair Sprint 750. Des bateaux capables de vous emmener loin, longtemps et avec un bon confort en croisière côtière. On est là dans le camping côtier, certes, mais trois étoiles...
© Aloha Editions 2016 : Tous droits réservés
le partenaire des médias
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus
et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus pour gérer les paramètres de ce site.