Multicoques Magazine, l'essentiel du catamaran et du trimaran
Multicoques Magazine, l'essentiel du catamaran et du trimaran
LE NOUVEAU NUMÉRO
DISPONIBLE
INSCRIPTION A LA NEWSLETTER
Veuillez saisir votre email pour recevoir chaque semaine l’essentiel du catamaran et du trimaran
OK
Shopping de la rédaction

Année sabbatique, et si vous osiez la location ?

Année sabbatique, et si vous osiez la location ?

C'est toujours le premier réflexe lorsqu'on envisage une année sabbatique : trouver un cata à louer. Mais ce n'est pas toujours simple, car peu de loueurs offrent ce service. Pourtant, la location longue durée est une solution tout à fait avantageuse...

Quels parcours pour un an ?

Au départ de l'Europe, le parcours classique consiste à caboter le long des côtes européennes puis africaines, de juin à octobre, avant d'entamer la transat à partir de novembre. Ensuite, de profiter des Antilles en dehors de la période cyclonique avant d'envisager un retour viales Açores en mai-juin ou de profiter de la Caraïbe jusqu'à la fin de votre location...
Dans le cas d'un départ des Antilles, il vaut mieux découvrir le sud de l'archipel de juillet à novembre. Cette zone étant supposée être moins sur le chemin des cyclones... Ensuite, à vous la plus belle zone de navigation au monde, des Bahamas aux Grenadines, en passant par les Vierges
et le Venezuela. Il n'y a que l'embarras du choix !
En effet, pourquoi acheter un catamaran pour le revendre, alors que le but n'est d'utiliser le bateau que sur une période maximum de 9 à 12 mois. Dans le cas d'un achat puis revente, il faut ainsi penser à compter tous les frais annexes, comme les voyages pour visiter différents bateaux, la préparation, l'entretien, le leasing et bien sûr les coûts de revente. Car, après l'année sabbatique, il faudra revendre le catamaran, ce qui prend du temps et coûte de l'argent... Selon les périodes, ces montants varient énormément. Dans le large panel des lecteurs du magazine, il y a ceux qui ont revendu leur bateau avant même la fin de leur périple, au prix qu'ils l'ont acheté ou même parfois plus cher, lorsqu'ils l'avaient bien équipé et magnifiquement entretenu. Mais il y a aussi ceux qui ont mis parfois jusqu'à deux ans pour revendre leur catamaran en perdant une somme... importante !
Du côté de la location longue durée, il faut penser que la somme que vous n'immobiliserez pas comme apport pour acheter votre cata peut être avantageusement placée, même si aujourd'hui, les rendements offerts par les banques ne sont pas vraiment intéressants... De plus, vous n'avez pas à vous embarrasser d'un bateau et des coûts d'une place de port, d'une assurance et de la surveillance avant et après votre voyage... Ce qui n'est pas négligeable. Mais comme chaque médaille a son revers, vous n'aurez pas le choix de votre monture ni de son équipement...

LOCATION LONGUE DURÉE : COMMENT CA MARCHE ?
Le principe est on ne peut plus simple : moyennant une somme définie à l'avance avec un loueur, vous avez la jouissance d'un catamaran pendant la durée définie... En gros, vous arrivez au port du Marin le 15 août 2010, vous prenez possession de votre Nautitech 40 (par exemple - voir pages suivantes) parfaitement équipé, complètement révisé et prêt à partir. Il ne vous reste qu'à installer vos affaires, faire un bon avitaillement et à partir visiter les petites Antilles jusqu'au 15 août 2011. Pendant cette année, le loueur vous demandera de vous situer régulièrement, éventuellement de ne pas aller sur certaines zones qu'il qualifie de risquées, et d'avoir quelques rendez-vous prévus à l'avance pour entretenir le bateau. Pour le reste, et sous réserve d'une utilisation "en bon père de famille", libre à vous de vivre votre année sabbatique comme bon vous semble. Le jour dit, il ne vous restera qu'à rendre les clefs du cata au loueur, faire un débriefing complet et un contrôle du bateau pour récupérer votre caution et repartir, l'esprit plein de belles images, et surtout sans angoisse de devoir revendre votre bien, vers votre vie de terrien !

COMBIEN CA COÛTE ?
Le montant dépend bien évidemment du type de bateau, du temps de la location, de votre point de départ et d'arrivée. Pour une année, comptez sur un ticket d'entrée autour de 35 à 40.000 euros pour un catamaran de 40 pieds, plus une caution, encaissée puis restituée après l'état des lieux de fin de location, d'environ 10 000 euros selon les loueurs. Bien évidemment, la caution comme le montant de la location seront bien plus importants pour un 50 pieds. En revanche, si vous louez votre catamaran au départ de la Méditerranée et que vous le prenez à la fin de la saison, vous pourrez obtenir un bien meilleur prix que si vous en prenez possession début juillet...
En tout état de cause, la location est une solution économiquement viable, si l'on considère que, dans le cas d'un achat / revente, votre capital sera immobilisé au moins deux ans (vous achèterez votre bateau au moins 6 mois avant votre départ, pour le revendre en moyenne dans les 6 à 8 mois après votre retour, d'après nos lecteurs). Il faudra en plus rajouter l'assurance, l'entretien, les inévitables réparations et les frais d'achat et de revente.

ET EN CAS D'AVARIES ?
C'est bien connu, quand tout va bien, il n'y a jamais de problème. CQFD ! Seulement, comment cela se passe-t-il en cas d'avarie grave ?
A priori, comme lors d'une location "classique", puisque le loueur comme le locataire sont assurés. Donc, l'assurance prendra en charge le dommage, tandis que le locataire en sera de sa poche pour la franchise, sauf s'il a conclu un contrat avec rachat de franchise. Reste que l'immobilisation du bateau ne sera pas prise en compte par les assurances, et qu'en aucun cas un bateau de remplacement ne vous sera fourni... Parmi nos lecteurs ayant loué des catamarans en longue durée, les avaries survenues ont toutes été prises en compte par les loueurs, qui ont fait intervenir leur SAV ou ceux des chantiers dans les plus brefs délais. Encore un avantage pour la location longue durée ! Dernier point, mais non des moindres, il ne faut pas se lancer dans une location longue durée sur un bateau ayant plusieurs saisons de location derrière lui. Partir sur un bateau neuf ou récent est aussi une garantie que tout se passe pour le mieux.
© Aloha Editions 2016 : Tous droits réservés
le partenaire des médias
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus
et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus pour gérer les paramètres de ce site.